Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AUTRUI
  • AUTRUI
  • : Tous ceux qui croisent notre chemin sont susceptibles de laisser une trace de leur passage.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte libre

Certaines photos ont été glanées sur le Net. Elles ne sont utilisées que dans un but illustratif. Si toutefois leurs auteurs y voyaient une quelconque objection, merci de me contacter.

Archives

 

 

« L’Enfer, c’est les Autres »

            Jean-Paul Sartre

Pour comprendre le but de ce blog, il vaut mieux commencer par lire ça.

23 octobre 2006 1 23 /10 /octobre /2006 00:11

Le hasard de la vie a un jour placé Pierrick sur mon chemin. Il était proche de la trentaine, et redoutait par-dessus tout voir s’éloigner sa jeunesse. Aussi cultivait-il un coté « éternel étudiant ». Pour lui, rester jeune, c’était aussi tester en permanence un pouvoir de séduction qu’il imaginait intense. En couple depuis plusieurs années, cela ne l’empêchait nullement de courtiser toutes les filles qu’il trouvait à son goût.

Quand nous nous sommes rencontrés, nous avons partagé de grandes discussions, des fous rires et des plaisanteries. Nous avons échangé sur le quotidien, sur la vie, l’amour, la mort. Nous avons appris à nous connaître et je crois qu’alors, je le considérais comme un ami.

Notre relation n’était pas dénuée d’ambiguïté. Pierrick multipliait les allusions grivoises, je souriais et le taquinais, tout en me sentant flattée, tout en me sentant jolie. Tout en étant jeune mariée.

Bien sûr, ce fut mon cher et tendre époux qui prit ombrage de cette relation. Indépendante, déterminée, je refusais de sacrifier une amitié, toute suspecte qu’elle fût, à la jalousie. Une amitié aussi platonique qu’éphémère. Cela fait bien longtemps, en effet, que Pierrick vérifie son charme auprès d’autres connaissances féminines.

Finalement, il n’aura laissé derrière lui que des souvenirs vagues et des impressions floues. Je serais certainement incapable de retranscrire nos conversations ou raconter dans le détail des moments passés. Il y a pourtant une particularité qui le rend aussi unique qu’exceptionnel. Pierrick avait un rêve, un rêve irréalisable et inaccessible. Ce genre de rêve qui peut choquer ou faire sourire, que l’on peut prendre pour une blague au moment où il est révélé, mais qui revêtait indubitablement une importance capitale dans sa vie. Il me le révéla un beau jour, fier d’une originalité que personne ne pourra lui contester :     

-         Moi, j’ai toujours voulu être un bonobo.

-         Un bonobo ? lui demandai-je, attendant plus d’explications.

-         Oui, un bonobo, confirma-t-il, transporté par l’enthousiasme. Le bonobo, poursuivit-il très doctement, est le singe le plus proche de l’homme. Il a la plus grande fréquence de rapports sexuels de tout le monde animal. Tu imagines, un bonobo passe sa vie à baiser ! Le pied !

Ses yeux brillaient d’une étrange lueur. Bien sûr, tous les gens qui recueillirent cette singulière confidence la considérèrent comme une simple plaisanterie, une excentricité tout au plus. Néanmoins, à la seule pensée de ce regard pétillant d’envie, ce visage empreint d’admiration, je sais qu’il était sérieux quand il disait que si la réincarnation existait, il voudrait devenir un bonobo. Le rêve inaccessible de sa vie actuelle.

 

Pierrick, l’ami de passage, restera à jamais dans mon souvenir l’homme que l’appel du sexe rapprochait du primate. Pierrick, l’homme qui voulait être un bonobo.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jo - dans autrui
commenter cet article

commentaires

jp 15/08/2008 16:33

"l’homme qui voulait être un bonobo"...j'aime ton art de la formule! Mort de rire...De la part d'un grand fan qui a lu (presque) toutes tes histoires

cyril :0013: 27/03/2007 01:18

Moi j'aimerai bien voler au dessus des pics et des montagnes comme un aigle ou un condor :0036:... si la réincarnation existe.. mais la condition animale n'est pas à envier par rapport à la condition humaine, en toute conscience.
Encore un texte qui pointe un autre travers de l'homme, et du donjuanisme... la métamorphose en bonobo... lol
C'est énorme !
Bises
Cyril / Zé

Artno 07/11/2006 11:19

Pour autrui et pour les autres...
Toujours de belle écriture, et une belle photo de bonobo.
Etant intéressé par les bonobos et tous les autres grands singes, ton titre m'a évidement intrigué.
Pour ceux qui viendrait sur mon site, je ne suis pas pierrick, malgré une belle photo de bonobo.
Ces singes ont en effet un mode de vie étonnant, mais qui n'ai pas celui de l'homme (et qui n'est d'ailleurs pas à envier ), mais leur étude ethnologique associée à celle des chimpanzés, des Gorille et des Oran-outang nous informe énormément sur les origine du comportement humain. pour ceux qui seraient intéressés je vous conseil tous les livres de Frans De Waal, drôle et enrichissant.

Soof 28/10/2006 09:00

EXCELLENT !!!
C'est sûr qu'il annonçait la couleur direct celui là tiens !!!
Ça devait être un sacré personnage !!!

jrm-tai-ouf 24/10/2006 17:53

oui, l'homme qui rêvait du singe ;-)