Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : AUTRUI
  • AUTRUI
  • : Tous ceux qui croisent notre chemin sont susceptibles de laisser une trace de leur passage.
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte libre

Certaines photos ont été glanées sur le Net. Elles ne sont utilisées que dans un but illustratif. Si toutefois leurs auteurs y voyaient une quelconque objection, merci de me contacter.

Archives

 

 

« L’Enfer, c’est les Autres »

            Jean-Paul Sartre

Pour comprendre le but de ce blog, il vaut mieux commencer par lire ça.

25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 13:47

Quand vient l’été, je me rends dans un petit village de pêcheurs quelque part au bord de l’Atlantique. Les hommes ont la peau tannée par le soleil, usée par le sel marin, les traits fatigués. Leurs femmes les attendent en s’occupant de la maison, des enfants et parfois d’un café-restaurant où l’on cuisine le fruit de la pêche.

Quand vient l’été, les villageois sont envahis de touristes. Ils en profitent pour faire marcher leur commerce ou bien s’en accommodent, tout simplement, faute d’avoir le choix.

Deux fois par jour, les pêcheurs, couverts de pied en cap malgré la chaleur caniculaire du moins d’août, juchés sur les impressionnants tracteurs qui mènent leur barque jusqu’à l’océan, slaloment entre les corps huilés et bronzés qui recouvrent la moindre parcelle de plage. Lorsqu’ils reviennent, ils sont accueillis par les badauds et les mouettes, les uns comme les autres rodant autour des poissons encore frémissants.

C’est entre les cris des mouettes, les piaillements des enfants et les rires des parents que je passe nombre de journées estivales. De temps à autre, un vendeur ambulant se fraie un passage entre les parasols. Ils sont généralement assez costauds pour porter en bandoulière un lourd sac isotherme plein de glaces ainsi que des besaces débordant de chips ou de biscuits. Cependant, depuis quelques années, ils se font plus rares. Le travail est harassant et la concurrence des terrasses de bars plutôt rude.

C’est donc avec étonnement que je vis cette vieille femme chargée comme une mule marcher péniblement sur le sable en gémissant d’une voix plaintive : « Qui veut des beignets ? Des beignets de crevette encore chauds ! Qui veut des beignets ? ».

Un panier en osier dans chaque main, elle cheminait. Ils étaient pleins de sacs en plastique transparents, lesquels renfermaient un petit paquet emballé dans du papier d’aluminium. A l’intérieur, les beignets de crevette attendaient une bouche prête à les déguster. Je regardai les jambes de la pauvre vieille : musclées à force de marcher sur le sable, mais également couvertes d’épaisses varices. La chair flasque de ses pauvres bras révélait son grand âge plus encore que son visage ratatiné de rides. Combien, parmi ceux de sa génération, peuplaient déjà les maisons de retraite ?

Je l’imaginai se levant la nuit, poussée par la nécessité, afin de cuisiner ses beignets avec application. Je pouvais presque la voir les emballer et les disposer précautionneusement dans le panier. Ces beignets dont aucun vacancier ne voulait.

 

Elle s’éloigna en vantant sa cuisine, dans l’indifférence générale. Je la suivis des yeux longtemps. Elle finit par devenir un simple point se confondant avec les autres minuscules silhouettes, sans jamais s’être arrêtée. Pas une seule fois elle ne fut hélée par un client potentiel.

 Autour de moi, les familles avides d’iode et de soleil avaient poursuivi leurs activités. Les bateaux de pêcheurs, de retour, se rapprochaient du rivage. Des enfants criaient à chaque vague. A quelques mètres, une jeune fille secoua sa serviette. Devant tant d’indifférence, je doutai presque du passage de cette vieille femme que personne d’autre que moi ne semblait avoir vue.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Miss-Cini 04/11/2006 12:49

Jolie plume

Deamone Iak 29/10/2006 21:24

Euh, tu veux dire que si ça avait été une jeune femme super bien roulée qui vendait des beignets, elle aurait vendu ?????? C'est là où tu voulais en venir? Parce que moi c'est ce que j'ai compris !!!!! xp

Jo 29/10/2006 23:03

Je ne veux rien montrer d'autre que ce que chacun veut bien voir, quand il se donne la peine de regarder. Mais mon interprétation de l'épisode n'est pas la même que la tienne, pour répondre à ta question.  

Clothilde 27/10/2006 00:29

Cest beau!

Annie 26/10/2006 21:24

Me voilà :)
bises Annie

Jo 26/10/2006 18:47

Même pas... On n'est pas toujours si différent de ce que l'on dénonce.